Le jour où j’ai compris que Dame Nature était une pute

Au printemps 2013, j’étais en stage en gynécologie-obstétrique dans un petit hôpital de campagne. Enfin, je m’occupais principalement des urgences, et surtout des urgences gynécologiques ou de début de grossesse. Ca a pas été facile au départ, on te catapulte dans une pièce (sans fenêtre en plus!), on te dit, « là c’est ta pièce, là t’as du matériel, là t’as l’appareil d’écho et puis là la liste des chefs si t’as besoin d’un avis. Bon, et les prises de sang, tu peux venir nous voir si vraiment t’y arrives pas! »

Bon, déjà, je te dis tout de suite, la gynécologie c’est pas ma spécialité (oui, moi, je suis spécialiste de tout et de rien en fait, bref, je suis généraliste). Mais j’aime bien ça, j’ai toujours trouvé ça intéressant, d’ailleurs j’ai même commencé un diplôme supplémentaire (que je n’ai pas fini, mais c’est pas le sujet)

Donc voilà, je suis responsable des urgences gynécologiques pendant 24 heures d’affilées, tous les 2 ou 3 jours.
J’ai appris à faire des échographies, j’ai re-appris à faire des prises de sang, j’ai appris à voir entre 10 et 20 femmes par jour, toutes différentes.

A ce moment là, je n’étais pas encore en essai, c’était pour bientôt, mais j’avais encore mon anneau bien au chaud, et j’y pensais pas trop.

Ce jour là, je prends ma garde à 8h30, et à 8h31 le portable sonne:

– j’ai une dame pour toi! me dit la sage-femme

– Oui mais là je suis au staff (le débrif des dernières 24h, et là ou tu récupéres ta liste de trucs à faire dans la journée (en plus des urgences hein, sinon c’est pas drôle)), c’est quoi le motif ?

– Métrorragies du 1er trimestre

– (bon, c’est le motif dans 1 cas sur 2, on va pas s’exciter non plus) bon ben j’arrive après !

20 minutes plus tard, elle me rappelle, le staff n’est (toujours) pas fini

– la dame, elle saigne beaucoup là, je peux l’installer dans ta salle et tu peux venir rapidement ?

– ok ok (merde, j’aurais pas le temps un petit café avec ma co-interne, c’est balot!)

Je débarque donc dans ma salle, et j’ai donc une femme allongée sur la table d’examen, en pleurs. Je sors donc un dossier (faut quand même que je remplisse un papier, sinon si le chef débarque et que ya rien, ça le fait pas) et là, elle me dit que c’est sa sixième grossesse, que ça fait 4 ans qu’elle et son mari essayent d’avoir un enfant.
Bon, je note pas grand chose dans le dossier en fait, elle pleure, elle veut savoir si son bébé a encore un coeur qui bat, je vais pas faire durer le suspens.

Je commence donc l’écho (endochattale, bien évidemment), je tombe sur le sac, je vois pas grand chose. Elle regarde l’écran, elle me dit, on voit rien là, et elle hurle et broie la main de son mari.
Moi, je continu mon truc quand même, c’est pas parce qu’elle saigne beaucoup que je dois tout faire à la va-vite.

Pendant qu’elle pleure, en fait je trouve un meilleur angle, en fait on voit bien l’embryon, et en fait YA UN COEUR QUI BAT.

Bon, c’est la merde mais ça va encore. J’appelle mon chef, on checke, elle pleure moins, on l’hospitalise, on verra la suite plus tard.

J’ouvre la porte, 3 femmes en salle d’attente, la journée commence BI-EN.

Consultations plus ou moins urgentes, plus ou moins porteuses de bonnes nouvelles mais CA-VA-JE-GERE.

19h, ça se calme, c’est ma dernière patiente de la journée (mais yen aura d’autres la nuit hein, sinon c’est pas drôle).
41 ans, elle m’explique qu’elle est venue il y a un peu plus de 2 mois pour une IVG, qu’elle a pris ses médicaments et qu’elle a beaucoup beaucoup saigné. Bon, puis elle est pas allée à sa consultation de contrôle au planning, à cause d’un problème familial. Mais là, elle est toujours crevée, alors elle est venu aux urgences il y a 48 heures, une interne lui a fait une écho, elle voyait pas grand chose mais c’était bizarre, alors le chef devait contrôler, mais elle, elle était pressée, donc elle est partie. Puis elle a revu son médecin traitant, qui lui a prescrit une prise de sang, et les B HCG sont à 12 000, alors elle est emmerdée.

Moi aussi, je suis emmerdée, c’est quoi ce bordel, des B HCG aussi elevé alors qu’elle a fait une IVG ?

Hop que je remplisse le dossier (BIEN cette fois, on a plus le temps, la dame elle ne pleure pas), hop qu’elle s’installe, que je l’examine et qu’on passe à l’écho. Echo endochattale, évidemment. Bon, là, je vois pas grand chose non plus, ah si, un truc qui bouge, et qui disparaît.
Aller, on passe en abdominale (youhou), et là, paf la sonde, paf le bébé. A ce stade là, pas de doute, c’est plus un embryon. Moi depuis 1 mois, je m’occupe des urgences gynéco et obstétrique avant 24 SA, bon ben là, c’est un des plus gros fœtus que j’ai vu en écho.

Je suis un peu emmerdée, mais bon, après tout, c’est pas ma faute si la dame n’est pas allé à son rendez-vous de contrôle. Je lui explique donc, qu’elle est encore enceinte mais que là, l’IVG c’est plus possible.

J’men doutais de toute façon, j’ai déjà appelé en Hollande, c’est possible jusqu’à 22 semaines, je pars dans 48h !

Bon, bon, bon.

Voilà, le lendemain matin, je suis rentrée chez moi, et j’ai dis à l’Amoureux, « tu sais, la vie c’est vraiment une pute parfois ».
J’étais loin de penser qu’un an et demi après, je dirais encore la même chose.

(En épilogue, je n’ai jamais revu ma dernière patiente de la journée, mais j’ai revu la première, qui est restée hospitalisée plusieurs jours à l’hôpital de petite campagne. Elle avait arrêté de saigner, on avait discuté un peu, elle m’avait dit « merci de m’expliquer, merci de prendre le temps avec nous. J’espère que vous serez là si j’accouche dans 7 mois ».
J’ai changé de service, j’ai changé d’hôpital, je ne l’ai jamais revue, mais je pense souvent à elle)

Publicités

15 réflexions sur “Le jour où j’ai compris que Dame Nature était une pute

  1. Coucou Mlle Karmeliet,
    on est voisines et collègues, alors je ne pouvais pas manquer ton blog en passant chez CHoubakette.
    Oui, DNLP est bien une pute, et des histoires comme tu racontes, j’en ai vues aussi un paquet qui m’ont rendues dingues pendant mon dernier séjour en mater…
    Je te souhaite que les examens te donnent des réponses très très vite et surtout des solutions.
    Si tu souhaites des infos plus précises sur les centres de pma de Ch’Nord ou juste papoter, n’hésite pas, mon mail lamisskangourou@gmail.com
    Bisous et bienvenue sur la blogo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s